Do It Yourself : Rugs & Tapisseries

Après un petit temps d’absence, voici mes dernières créations pour la maison réalisées à partir de matériaux recyclés uniquement!
Trois idées déco & éco faciles à réaliser et sans rien débourser!

★ Tapis à partir de sacs recyclés ★

C’est très bien que le Népal commence à bannir les sacs en plastiques, remplacés par des sacs réutilisables et payants dans les magasins. Ces sacs sont fait j’imagine d’un mix de plastique et de fibre, plutôt résistants et surtout doux & colorés. J’ai utilisés plus de 35 sacs réutilisables pour faire ce tapis rond. Le procédé c’est de découper des bandelettes d’une même largeur et d’en faire des tresses puis de les assembler ensemble. Au début j’hésitais entre une forme rectangulaire ou ronde. Entre tapisser le tout pour les assembler ou les coudre. Donc j’ai préparé mes bandelettes de même longueur au cas où j’optais pour du rectangle… finalement j’ai fais un rond. J’ai assemblé les tresses ensemble au fur et à mesure en partant du centre en les cousant avec une grosse aiguille et du fil de coton fin. (EDIT Juillet 2018: J’avais assemblé la 1ere carpette d’une autre façon, avec du film épais sans coudre mais comme un tissage, puis finalement je l’ai cousue aussi car le fil se détendait avec le temps!) Le résultat est top, design et coloré et en plus c’est écologique!

★ Carpette ou tapisserie à partir de tissus recyclés ★

L’idée est de donner une nouvelle vie à des textiles non utilisés en les transformant en tapisserie décorative ou comme tapis de sol ou même en coussin. On avait accumulé beaucoup de ces foulards traditionnels qu’on reçoit ici lors des occasions spéciales (festivals, fêtes et surtout lors de notre mariage!) Ces foulards sont souvent jaunes, rouges, blancs, verts, bleus, imprimés avec des motifs sacrés tibétains et apportent bonne augure. J’avais aussi des bouts de tissus restants d’autres projets et des foulards que j’utilisais pas. (De vieux vêtements font aussi l’affaire.) J’ai vite fait bien fait tiré des fils épais de coton de part et d’autre (ici de ma table et d’une chaise!) n’ayant pas d’espace idéal pour faire un vrai support à tapisser (Mac Gyver Power, comme d’hab!)
Sinon normalement un cadre en bois avec clous dedans serait la bonne technique mais comme quoi la démerde ça marche très bien aussi! C’est facile à faire, il suffit de préparer ses bandes de tissus (ou dans mon cas de juste utiliser les écharpes déjà à la bonne dimension) et de passer en dessus & dessous des fils, de façon à créer une tapisserie. Le résultat ici n’est fait que de tissage et de nœuds, rien d’autre! Pas de couture ou quoi que ce soit d’autre, peu de matériel et un résultat plutôt chouette & coloré comme j’aime! On peut l’accrocher au mur pour décorer, s’assoir dessus, s’en servir comme coussin ou tapis (c’est super agréable au toucher et tout moelleux!)

★ Tabouret fabriqué avec des bouteilles en plastiques recyclées ★

Moins d’une vingtaine de bouteilles en plastique sont nécessaires pour réaliser ce tabouret ou petite table d’appoint. Tout dépend de la dimension finale souhaitée et du type de bouteilles utilisées. La technique c’est d’assembler ensemble avec du tape les bouteilles en rond et de bien les serrer (sans les abimer) pour créer la base. Ca à l’air de rien comme ça et au début je me demandais si vraiment ça allait résister au poids si on s’assoit dessus… Et bien OUI ! C’est solide et pourtant tout léger!
Une fois les bouteilles assemblées, 2 plaques de carton coupées en rond pour la base et le dessus, ensuite j’ai utilisé un genre de tapis mousse qu’on trouve ici partout (type tapis de yoga) pour renforcer ces 2 ronds en cartons (pour l’assise je l’ai même doublé), et j’ai également entouré toute la surface autour des bouteilles pour que la largeur arrive au niveau des plaques de carton. Pour finir le tout j’ai cousu une housse en tissu (avec un élastique en dessous pour l’enfiler et la retirer si besoin).
Bon c’est simple mais j’avoue le négatif c’est que ça consomme beaucoup de papier collant pour tout maintenir ensemble!
Le résultat est cool et pratique car ultra léger, comme tabouret ou petite table d’appoint, ou comme nous dans le lit pour poser le laptop et regarder des films (ou pour poser le petit dej’!)

Do It Yourself : Bamboo & Weaving

★ Lettrage fil de fer ★

“Welcome Home!” J’ai toujours aimé cette technique, cela demande un peu de technique pour manier le fil de fer – surtout celui ci bien épais – mais le résultat est amusant et original. (Cela annonce tout de suite la couleur avant de rentrer dans notre nid douillet créatif & coloré!) Pour le fixer, j’ai fais un cadre en bois avec des bâtons recyclés & peints.

metalic-wire-letters-name-do-it-yourself-maelle-andre

★ Tapisserie en rond ★

Variante de la tapisserie en rectangle fait précédemment. Cette fois j’ai utilisé comme support du carton coupé en rond, avec des encoches tout autour de mon cercle et mes axes principaux en fils qui sont donc les rayons du cercle. Même technique du en dessous au dessus une fois sur deux en changeant de fil de couleur de temps en temps. L’idée c’est un sous plat ou sous vase, sous verre, ou petit tapis décoratif, peu importe l’utilité…! J’ai agrémenté le tout de petits pompons, j’adore le résultat et toutes ces couleurs.

★ Key holder ★

Mon chéri à tendance à oublier ses clés – entre autres – et j’aime que chaque chose aie sa place, du coup j’ai pensé à fabriquer un porte clés rapide et pas cher avec les moyens du bord. A la base mon idée c’était de peindre un bout de bois, d’y ajouter des clous a bout arrondis et de le suspendre à l’horizontale. Seulement ici au Népal apparement ces clous là n’existent pas et tout ce que j’ai trouvé ce sont des tubes de bambous. Alors je les ai peins avec de acrylique et des motifs un peu ethniques, mon chéri s’est occupé d’y fixer des visses, et pour éviter les trous dans le mur, j’ai pensé à l’utiliser à la verticale! J’adore le bambou, c’est solide, c’est esthétique, facile à peindre

★ Key ring ★

Et pour habiller les clés voici une idée de porte clé facile avec des perles et des pompons !

ojos-de-dios-maelle-andre-do-it-yourself

Do It Yourself : Dreamcatchers & Mandalas

Cela fait un petit temps que j’ai envie de partager ce que je fais avec mes petites mains durant mes heures de libre! J’ai donc envie d’écrire sur les choses que je fais moi-même – principalement avec des matériaux recyclés. Voici donc mes – Do It Yourself – du mois!

★ Dreamcatchers "Attrapeurs de rêves" ★

J’ai toujours fais des dreamcatchers et tout le monde connait ces beaux objets qu’on aime accrocher chez soi, au dessus de son lit pour les mauvais rêves ou à l’entrée de sa porte pour chasser les mauvais esprits – comme on m’a toujours dit! J’ai essayé plusieurs techniques et versions, différents types de fils, de couleurs, de matières. Mes favoris sont ceux avec une pierre précieuse au centre pour canaliser l’énergie du cristal et la diffuser. J’aime tout ce qui touche aux minéraux… du coup c’est une bonne excuse pour en avoir encore plus à la maison ! Je les aiment avec des couleurs vives et franches, mix de couleurs, longs rubans, pompons et floches décoratives.

J’utilise un cercle fait moi-même à partir de fines branches de balais Népalais que je tourne et fixe en forme de cercle – c’est moins cher et plus écologique que d’acheter un cercle à point de croix. Je réalise ensuite le centre donc la toile, au plus j’ajoute de points au plus mon design sera complexe et détaillé. Je recouvre ensuite le cercle en tournant tout autour avec différents fils de couleurs et motifs. J’ajoute les floches, pompons avec des nœuds simples. Mes nouveaux designs sont plus grands et j’y ajoute une pierre précieuse au milieu pour diffuser l’énergie du cristal – D’autres photos bientôt! – Ils seront également bientôt en vente pour m’aider à financer mon projet d’éducation artistique au Népal : We Art One.

dreamcatcher-maelle-andre-do-it-yourself

★ Tapisserie "Weave Art" ★

Cette technique est plus complexe et demande beaucoup plus de patience à réaliser car il faut imaginer chaque motif au préalable et la façon dont les fils sont tissés déterminent le design final. J’utilise une plaque de frigolite récupérée pour tisser, avec des encoches coupées au cutter au dessus et en dessous ce qui me permet de passer mes fils verticaux principaux sur lesquels je tisse. J’utilise une grande aiguille à crochet sur laquelle je noue mon fil pour plus de facilité à passer le fil avec la technique – en dessous et au dessus – un fil sur deux. Une fois le tissage central fini, je noue les fils du dessus et passe une fine branche dedans qui me sert de support pour l’accrocher au mur.  Je personnalise ensuite avec floches, pompons comme je les aiment!

woven-weave-art-maelle-andre-do-it-yourself

★ Yarn & sticks Mandalas "Ojos de dios" ★

Ceux-ci ont l’air compliqués à vue d’oeil mais en fait c’est assez simple et très répétitif comme technique. L’idée c’est de partir de 2 baguettes assemblées ensemble de façon a former un une croix (en forme de « + » donc) ce qui donne le modèle simple à 4 branches. De passer le fil de couleur en partant du centre après l’avoir noué sur une des branches, à chaque fois au dessus et en dessous de la branche suivante – donc une boucle – et ainsi de suite. En changeant de couleur tous les X centimètres, histoire de créer des dégradés. Et de finir le tout par des floches pour cacher les bouts de baguettes restants. Le modèle à 8 branches : c’est assembler deux modèles en croix à 4 branches ensemble dès le départ. Et pareil passer à chaque fois au dessus et en dessous de la branche suivante – donc une boucle – et ainsi de suite. Le motif varie en fonction du tressage et de la couleur, sauter des branches permet de créer des variations. Cela prend un peu de temps mais le résultat est toujours réussis et amusant. J’aime alterner différents type de fils, pailletés, réguliers… Le modèle simple à 4 branches est également facile à réaliser avec des enfants!